"Un livre inquiétant", Sarah R., 4e2.

Publié le par lettracoubertin

Un livre inquiétant

 

Dans la grande ville de New-York, vivait Selena Dubois et sa famille : sa mère, Nina, son père, Thomas et sa petite sœur Fanny qui avait cinq ans. Ils vivaient heureux dans leur maison au 9, street Hollywood.

Nous étions le 6 décembre, et la période de Noël se faisait sentir. La plupart du temps, le soleil était là mais la froideur de décembre aussi.

Un samedi matin, Selena alla chercher le pain pour le petit déjeuner, car la boulangerie était à deux cents mètres de chez elle. Le vent glacial l'avait pétrifiée. Comme chaque samedi, elle prit un pain au raisin pour sa mère, un croissant pour son père et deux pains au chocolat pour sa sœur et elle-même. A la sortie de la boulangerie, elle vit un bâtiment, ou plutôt un grand magasin qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Sur l'enseigne, on pouvait lire: « La bibliothèque de Mr Linden »

 

Ce bâtiment lui fit froid dans le dos. Avec ses airs de manoir hanté, sa façade noircie par le temps, et son enseigne flottant dans le vent qui paraissait terriblement vieille alors que le bâtiment était neuf, Selena prit peur. Elle repartit en courant chez elle. Quand elle arriva chez elle tout essoufflée, elle demanda à ses parents depuis quand cette bibliothèque était là. Ils répondirent: « Oh, cela ne fait pas longtemps, peut-être trois semaines. Apparemment, c'est un vieux fou qui a racheté la bâtisse ! Ne rentre pas là-bas, ça en est peut-être vraiment un ! »

 

Malgré l'interdiction de ses parents, Selena appela ses trois amis Michael, Léa et Gabrielle pour qu'ils viennent avec elle. Elle fit croire à ses parents qu'elle allait au parc.

Une fois ensemble, les quatre amis entrèrent dans la bibliothèque. Elle était remplie de vieux bouquins, de dictionnaires poussiéreux, de toutes sortes d'objets ressemblant à des boules de cristal ou encore à des poupées russes. Un vieux monsieur était assis à un comptoir en bois, en train de lire un livre très ancien. A la vue des quatre amis, il se leva. Selena vit qu'aucun de ses amis ne bougeait. L'homme qui semblait être le propriétaire, prit alors la parole :

« -Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Selena répondit :

- Euh... J'ai vu votre boutique en passant par la boulangerie, et je passais juste pour voir.

-Très bien. Je vous laisse regarder alors. »

 

En inspectant un peu plus dans quel endroit Selena se trouvait, son regard fut attiré par un livre qui semblait briller. Elle le prit, l'amena au vieil homme, et lui annonça :

« -C'est décidé, je prends ce livre !

-Désolé ma petite dame, mais c'est une erreur de ma part, il n'est pas à emprunter, il est trop dangereux...

-Un livre, dangereux !!! Haha !!!

-Ne sous-estimez pas la puissance de ce livre ! Si vous l'achetiez, vous pourriez en mourir !

-Mourir en lisant un livre ! Arrêtez, je vais finir par pleurer de rire ! Donnez-moi ça !

-Très bien, mais je vous aurai prévenue ! Faites très attention tout de même !

-Au revoir ! Merci beaucoup. »

 

En sortant de la bibliothèque, Selena rangea le livre dans son sac, puis proposa de rentrer. Une fois rentrée chez elle, Selena mangea, se doucha puis lit un peu le livre. Il contait l'histoire d'un personnage qui arrive de nulle part dans la jungle et qui se fait poursuivre par un centaure, cette créature mi-homme, mi-cheval. Ensuite, le personnage tombe et se fracture un doigt. A ce moment là, Selena s'endormit. Elle fit un cauchemar : c'était la même histoire que celle du livre.

Le lendemain, elle se réveilla. Elle avait très mal à son doigt. Sa mère, qui était médecin, lui annonça qu'il était fracturé. Soudain, elle se rappela l'histoire du livre et son cauchemar racontant tous deux qu'elle se fracturait un doigt. Elle avait effectivement le doigt fracturé.

 

Après l'avoir soignée, Nina dit :

« -Comment tu t'es fait ça ma chérie ? 

Et Selena répondit :

-J'ai fait un rêve bizarre cette nuit où j'étais poursuivie par un centaure, puis je tombai et je me fracturai un doigt.

-Chérie, tu sais bien que ce n'est pas possible !

-Mais maman...

-Arrête ! Tu es tout simplement tombée du lit ! Je ne crois pas à ce genre d'histoire !

-Et... avant de m'endormir j'avais lu un livre où c'était la même histoire.

-Stop ! Et puis c'est quoi ce livre ?

-Euh...rien, rien.

-Selena, dis-le moi !

-Je...je l'ai emprunté à...à la...la nouvelle bibliothèque en...en face de la...la boulangerie.

-Je t'avais pourtant déconseillé d'y aller !

-Oui...oui je sais...

-Bon. Assez entendu. Que faisais-tu là-bas ?

-Tu connais ma nature curieuse, et puis ce bâtiment m'a tellement intriguée...

-Ça suffit! Monte dans ta chambre ! Je ne veux plus entendre une seule de tes histoires ! »

 

Selena ne savait que faire. Entre sa mère qui ne la croyait pas et ses amis qui s'interrogeaient sur le fait qu'elle puisse se fracturer un doigt en tombant du lit, elle ne savait pas si elle était folle, ou si ce livre était maléfique. Plus tard dans la journée, Selena était tellement terrifiée de ce qui lui était arrivé la nuit précédente qu'elle ne voulut plus que cela se reproduise. Elle prit alors la décision de faire une expérience. Sa mère étant sortie pour faire des courses, elle alla dans la cuisine et prit un sac de farine. Elle en renversa un peu partout dans sa chambre, et empêcha sa mère d'y entrer à plusieurs reprises.

 

Au moment de se coucher, Selena aperçut le livre sur sa table de chevet . Il y avait maintenant écrit sur la couverture son nom et son prénom. Elle le jeta par terre, le livre s'ouvrit, et à sur la page ouverte, elle aperçut écris en énormes lettres d'un rouge sang : « Tu vas mourir ». Elle frissonna et s'endormit, épuisée par tant d'aventures.

 

Le lendemain, elle regarda tout autour d'elle, et n'aperçut qu'une seule trace sur le sol recouvert de farine : celle du livre qu'elle avait jeté par terre le soir précédent. Sinon, rien d'autre. Elle ne voulait pas le croire, mais elle avait sa cheville cassée sans une seule trace sur le sol ! Elle appela sa mère pour lui prouver qu'elle n'était pas tombée du lit. Nina était de plus en plus inquiète. Elle appela alors un médecin pour voir si Selena n'avait pas une maladie des os, ou quelque chose comme ça... Nina avait besoin de l'avis d'un professionnel pour se rassurer.

Le médecin arriva. Il se nommait Mr Dohalder. Nina lui expliqua la situation, puis il inspecta longuement Selena avec son doigt et sa cheville cassée. Il proposa alors à la mère et sa fille de faire faire une radio à Selena qu'elles acceptèrent sans se faire prier. Il l'emmena alors dans un grand centre de radiologie. Mr Dohalder la laissa et lui dit qu'elle serait prise en main par un spécialiste.

Selena passa sa radio, puis, après une longue attente qui sembla interminable pour la mère comme pour la fille, un médecin les invita à entrer. Il leur expliqua :

« -Bien le bonjour, mesdames.

Puis il se dirigea plus en particulier vers Selena et lui annonça d'un ton désolé :

-Écoute, jeune fille, si je suis ici maintenant, ce n'est pas pour t'annoncer une bonne nouvelle.

-Que se passe t-il docteur ? Lui demanda Selena.

-Tu as la maladie des os de verre :c'est une maladie rarissime qui implique dans ton cas une grande fragilité des os.

-QUOI !!!!

-Oui et ceci explique tes membres cassés. »

Avant que Selena ne fonde en larmes, sa mère prit la parole et arrachant la radio des mains du docteur, elle lui dit d'un ton sec :

-Merci docteur, au revoir ! »

Il leur fit un signe de la main.

 

Une fois rentrée chez elle, Selena ne fut pas abattue pour autant. Elle ne croyait plus en rien, y compris en sa maladie. Elle savait maintenant que ce livre avait un pouvoir.

 

Un jour plus tard, elle ne pouvait même plus sortir de son lit. Elle était paralysée. Sa mère s’inquiéta beaucoup. Ce soir-là, une peur effroyable, ou plutôt une grande appréhension envahit Selena. Elle ne savait pas de quoi elle avait peur, ou ce qu'elle redoutait. Elle ne comprit pas.

 

Le lendemain, la jeune fille se réveilla dans une jungle, une immense jungle, dont la cime des arbres touchait le ciel. Selena reconnu cette jungle. C'était celle dont elle avait rêvé plusieurs fois et où elle s'était fracturé un doigt et cassé la cheville.

 

Elle n'avait plus aucun problème. Elle pouvait bouger normalement. Elle bougea en premier sa main, et avec une immense joie, elle pouvait la bouger ainsi que son pied. Elle se leva doucement tout de même. Elle regarda longuement cette jungle, belle comme elle n'en avait jamais vu auparavant. Il y avait des arbres de toutes sortes. La jeune fille n'osait y croire. En effet le plus grand arbre qu'elle avait vu était probablement un platane. Comparé à ces arbres là, le platane était une fourmi !

 

Malgré cette sensation de danger qui la tenait au corps depuis le soir précédent, la jeune fille se sentait bien. Elle essayait de comprendre où elle était. Puis tout d'un coup, une idée lui venue. Cet homme, M. Linden, lui disait de faire attention, était-ce de ceci dont il parlait ? Elle ne savait pas. Et tous ces rêves bizarres, c'était peut-être pour anticiper sa venue ici. Comment l'appellerait t-elle ce monde ? Le monde des... des rêves... Oui c'est cela, le monde des rêves.

 

Soudain, comme pour couper toute cette réflexion, il y eut des vibrations sur le sol. La jeune file regarda attentivement autour d'elle et put apercevoir au loin une énorme bête qui faisait probablement la taille d'un immeuble de six étages. Ce monstre était velu de poils noirs et rouges, et il avait une queue longue, très longue ! Elle courut aussi vite qu'elle le put mais la bête écrasa une de ses jambes de tout son poids. Selena hurla, puis, se traîna avec ses deux bras jusqu'à un arbre pour se reposer.

L'arbre où elle venait de s'appuyer, était couvert de ronces... vivantes! Ces ronces entourèrent Selena et la compressèrent. La jeune fille se débattait ! Finalement, la demoiselle trouva dans la poche de son jean un couteau suisse qu'elle avait toujours sur elle. Elle coupa les ronces, puis put sentir dans son dos des coupures causées par celles-ci.

Selena repartit en se traînant par terre, puis, en regardant devant elle, elle put apercevoir des pieux sortir de la terre qui arrivaient en sa direction. La jeune fille eut juste le temps de rouler à coté et d'éviter le pieu qui passa au ras d'elle. Cela lui fit une égratignure. Selena était épuisée. Soudain, elle se rappela les quelques lignes qu'elle avait lues sur la deuxième de couverture du livre emprunté à la bibliothèque. Il y avait écrit :

« A toi, mon cher Auguste Linden, je te donne ce livre car il m'a attiré trop d’ennuis mais surtout trop de blessures. C'est à cause de lui que je suis en fauteuil roulant aujourd'hui. Si je te donne ce cadeau empoisonné, ce n'est pas pour que tu deviennes comme moi, mais pour que tu le ranges en lieu sûr. Si jamais tu fais comme moi la bêtise de le lire, souviens toi d'une seule chose pour sortir de ce monde : pense à trois personnes que tu aimes plus que tout au monde.

Ton cher ami,

Paul. »

 

Soudain, Selena vit au loin un train foncer sur elle. Alors, elle pensa à sa mère, son père, et à sa petite sœur.

 

C'est ainsi que Selena sortit du monde des rêves. Elle ressentit un grand soulagement ! Ses membres étaient tout engourdis mais elle ne ressentais plus aucune douleur. Elle sentait bien mise à part une étrange sensation d'enfermement. Elle voulut se lever, rejoindre sa mère pour lui dire que tout était terminé mais cela lui était impossible.

 

En effet, pendant son profond sommeil, elle ne respirait plus. Sa mère, voulut la réveiller un matin mais Selena ne se réveilla pas. Sa mère la secoua, fit du bruit, mais cela n'y fit rien. Alors, Nina rappela M. Dohalder, à qui elle avait fait appel une semaine auparavant. Il inspecta la jeune fille à plusieurs reprises, lui fit même de nombreux coups de défibrillateur. Alors, il annonça aux parents de Selena que celle-ci était morte de ses nombreuses blessures. On l'enterra au cimetière de Green-Wood. Une grande cérémonie eut lieu. Mais Selena n'était pas morte !

Lorsqu'elle se réveilla ce jour-là, le 1er janvier 2012, elle était dans sa tombe.

Sarah R.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article